quarta-feira, 11 de fevereiro de 2009

Que personne ne soit oublié




Tout le monde est une drôle de personne,
Et tout le monde a l'âme emmêlée,
Tout le monde a de l'enfance qui ronronne,
Au fond d'une poche oubliée.

Tout le monde a des restes de rêves,
Et des coins de vie devástés,
Tout le monde a cherché quelque chose un jour,
Mais tout le monde ne l'a pas trouvé,
Mais tout le monde ne l'a pas trouvé...

Il faudrait que tout le monde réclame,
Auprés des autorités,
Une loi contre toute notre solitude,
Que personne ne soit oublié.
Et que personne ne soit oublié...

Tout le monde a une seule vie qui passe,
Mais tout le monde ne s'en souvient pas,
J'en vois qui la plient même qui la cassent,
Et j'en vois qui ne la voient même pas,
Et j'en vois qui ne la voient même pas...

Il faudrait que tout le monde réclame,
Auprès des autorités,
Une loi contre toute notre indifférence,
Que personne ne soit oublié.
Et que personne ne soit oublié...

Tout le monde est une drôle de personne,
Et tout le monde a une âme emmélée,
Tout le monde a de lénfance qui résonne,
Au fond d'une heure oubliée,
Au fond d'une heure oubliée.

Faz hoje três meses, que mudaste de morada. Hoje visitei-te. E lá estavas tu, com aquele sorriso trocista e desafiador. Quando escrevi aquele post, no domingo, nunca pensei que fosse a véspera. Não chegaste aos 100. Mas sei que amaste a vida.

Não consigo sentar-me junto à lareira, naquele espaço do sofá que era tão teu. Aquele espaço onde te vi morrer.

2 comentários:

ivan disse...

que haja sorrisos daqui para frente, no momento em que surgem as memórias.

Robin K disse...

Um beijo com força para ti.